merici-photo-nouvelle

Mérici Services Financiers se porte à la défense du modèle québécois

30 septembre, 2015

Dans le cadre de la consultation suivant le dépôt du Rapport sur l’application de la Loi sur la distribution des produits et services financiers par le ministre des finances du Québec, Mérici a soumis un mémoire visant à répondre aux recommandations et questions soulevées par le rapport.

De manière générale, Mérici se porte à la défense du modèle d’encadrement du secteur financier québécois, modèle qui a fait ses preuves avec les années et qui fait même l’envie de d’autres juridictions au Canada. Le président de Mérici, Michel Boutin, résume ainsi la position du courtier indépendant : «Le modèle actuel a permis à Mérici, comme au reste de l’industrie, de prospérer et d’offrir aux québécois des services de qualité tout en assurant leur protection. Nous considérons que plusieurs des changements proposés ne réglaient pas les problèmes soulevés et en créaient même de nouveaux, potentiellement hautement dommageables pour nous et nos clients».

Bien que Mérici prenne position sur la quasi-totalité des enjeux soulevés, sa prise de position majeure concerne particulière l’ouverture du rapport à la reconnaissance de l’ACFM (Association canadienne des courtiers en fonds mutuels) à titre d’organisme d’autoréglementation pour le Québec.

Une telle reconnaissance aurait des conséquences importantes et néfastes pour l’industrie et la protection des consommateurs selon le chef de la conformité de Mérici, Me Maxime Gauthier :

«L’approche de l’ACFM est prescriptive et rigide, calquée sur le modèle des grandes institutions financières canadiennes, plus coûteux à mettre en place et à opérer en plus de moins bien protéger les investisseurs puisque leur fonds d’indemnisation couvre beaucoup moins large que celui actuellement géré par l’AMF. À tous les points de vue, la reconnaissance de l’ACFM représenterait un recul pour le Québec qui confierait à Toronto le soin d’encadrer l’industrie des fonds communs au Québec».

Mérici espère être entendu par le ministre des finances et avoir la chance de lui présenter en personne sa position en plus d’exemples des conséquences qu’aurait l’implantation des réformes proposées : «Nous avons espoir que le ministre démontre de l’ouverture et accepte de nous rencontrer afin que nous puissions lui exposer des faits qui ont peut-être échappés à l’analyse préliminaire de son ministère» de conclure Michel Boutin, président de Mérici.

Le mémoire déposé par Mérici peut être consulté en suivant ce lien.

Mérici Services financiers Inc. est, depuis 2002, un courtier indépendant en épargne collective ayant son siège social à Sherbrooke en plus de succursales à Sherbrooke, Québec, Montréal et Coaticook. Pour Mérici, l’équité, l’indépendance du conseil et l’intérêt du client sont des valeurs fondamentales.

Pour plus de renseignements :

Me Maxime Gauthier

Mérici Services Financiers Inc.

31 rue King Ouest, bureau 202

Sherbrooke, Québec

819-829-5590

mgauthier@merici.com

 

Partager

Des questions? Des projets? Besoin d'un second avis? Un représentant Mérici se fera un plaisir de vous répondre.

Tous droits réservés © 2017 Mérici Services Financiers inc.